Le sec et l'humide

Guy Cassiers, Filip Jordens

Pendant l'écriture des Bienveillantes, Jonathan Littell a écrit Le Sec et l'Humide, autour de la figure du fasciste rexiste belge, Léon Degrelle. Le sec ou la verticalité de l'idéologie fasciste face à l'humide, ou la boue du communisme, selon l'idéologie et les termes de Degrelle. Un conférencier nous raconte aujourd'hui la campagne de Russie et la fuite en Espagne du fasciste représenté par des archives sonores. Celui qui raconte va devenir l'objet de son récit, confusion de l'Histoire et du présent, dans le corps même de la voix en scène, par le biais de l'ingénierie sonore.


Répétitions de Le sec et l'humide, Guy Cassiers © Lynn Van Oijstaeijen

D'après l'œuvre éponyme de Jonathan Littell, Éditions Gallimard, 2008

Guy Cassiers mise en scène
Filip Jordens jeu
Johan Leysen voix
Erwin Jans dramaturgie
Diederik De Cock conception sonore
Camille de Bonhomme assistante à la mise en scène
Grégory Beller réalisation informatique musicale Ircam

Production Toneelhuis. Coproduction Ircam/Les Spectacles vivants-Centre Pompidou. Avec le soutien du programme Europe créative de l'Union européenne.

Mercredi 15 et jeudi 16 mars 2017, 20h30 / Centre Pompidou, Grande salle

L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
             
Mois précédentJour précédentJour suivantMois suivant

Portail de la musique contemporainePortail de la musique contemporainefermer

Veuillez installer Flash pour afficher ce lecteur.