ManiFeste-2015

ManiFeste-2015. Festival et académie pluridisciplinaire, portes ouvertes sur l'innovation, ManiFeste-2015 invite à la traversée d'œuvres-mondes qui s'affranchissent des formats contemporains. Temps sphérique du Requiem de Bernd Alois Zimmermann, immense tableau du XXe siècle fracassé, spirale infinie de Répons de Pierre Boulez, cycles de la chute pour La Métamorphose de Michaël Levinas… Faire l'expérience singulière du temps, c'est vivre l'installation de Daniele Ghisi ou le vaste triptyque orchestral de Philippe Hurel. L'échappée de l'œuvre-monde se joue dans l'alliance entre l'oralité et l'écriture, ou entre le spectacle du vivant et la technologie... 2 juin-2 juillet

ManiFeste-2014

ManiFeste-2014. Transgresser : affirmer simultanément une limite et son effraction, la loi et le désir. Ce geste esthétique, philosophique et politique aiguise le festival et l’académie pluridisciplinaire de l’Ircam. Quelles transgressions aujourd’hui ? Parmi les singularités sauvages de ManiFeste-2014, Pierre Guyotat par Stanislas Nordey, Georges Aperghis croisant Samuel Beckett, la voix de Michel Foucault et la figure du chef-compositeur transgressant la séparation entre interprète et concepteur. Irruption du geste ou intégration harmonique, cette ligne de fracture traverse tout le festival... 11 juin - 10 juillet

ManiFeste-2013

ManiFeste-2013. Festival international et académie pluridisciplinaire, rendez-vous de la création et de l'émergence à Paris, ManiFeste-2013 replace la musique au centre des « arts du temps » (théâtre, danse, cinéma, arts numériques…). L'Ircam réunit pendant un mois, compositeurs et interprètes, metteurs en scène, acteurs, vidéastes, chorégraphes, danseurs, tous protagonistes d'une intrigue temporelle intégrant la technologie. À l'affiche, Gisèle Vienne et François Verret, l'opéra Aliados de Sebastian Rivas, un portrait de Yan Maresz, la figure du compositeur Heinz Holliger, la présence de la voix et de la percussion… ManiFeste-2013 : le journal de l'artiste, le montage du réel.. 29 mai-30 juin

ManiFeste-2012

ManiFeste-2012. L'intrigue du temps. Rendez-vous inédit de la création, festival international et académie pluridisciplinaire, ManiFeste-2012 rassemble près de quatre-vingts artistes et chercheurs en un espace commun d'expression. Manifeste pour la création et la formation, manifeste pour l'interprétation et les projets collaboratifs (In Vivo Théâtre, In Vivo Danse), engagement de l'Ircam pour les signatures émergentes, conjonction de l'esprit d'Agora et du Centre Acanthes, cette échappée hors des cadastres historiques et disciplinaires replace la musique parmi les « arts du temps » (théâtre, danse...). 1er juin-1er juillet

Festival Agora 2011

Agora 2011. L'irréductible. Rendez-vous de l'innovation et de l'imaginaire artistique, Agora 2011 éclaire les relations entre mathématiques et arts, entre logique et invention. Le festival réunit des singularités artistiques (Pierre Boulez, Emmanuel Nunes dont l'Ircam marquera le 70e anniversaire, la figure de Karlheinz Stockhausen, la création émergente...) et des chercheurs de renom comme le mathématicien Alain Connes et le philosophe Alain Badiou. 8-18 juin

Festival Agora 2010

Agora 2010. Prototypes. Créer une intrigue sensible entre le laboratoire, l'université, l'atelier et la société, adresser publiquement des questions issues de l'invention artistique et de l'imaginaire scientifique, éprouver les effets du prototype par les œuvres, c'est immédiatement opérer hors des cadastres des cultures.
L'Ircam expose cette singularité dans un festival des « premières fois », un scénario fait d'innovations et de ruptures, une histoire de prototypes aux répercussions inattendues. 7-19 juin

Festival Agora 2009

Agora 2009. Sentiers qui bifurquent. Inspiré par l'œuvre de Berio et par l'esprit de Borges, Agora 2009 prend la forme d'une rencontre transdisciplinaire inédite autour de la notion de complexité dans les arts et la science.
Les labyrinthes des Sentiers qui bifurquent appartiennent à l'architecture et à la littérature contemporaines, à la dramaturgie musicale et au montage cinématographique, à la trajectoire de Luciano Berio ou à la signature de Lars von Trier, deux figures emblématiques du festival de l'Ircam. Agora ou l'échappée hors de la spécialisation avec pour seul fil d'Ariane, le labyrinthe lui-même. 8-19 juin

Festival Agora 2008

Agora 2008. L'icône, la voix. Timbre et lumière, fusion de l'harmonie et des formes, métaphores visuelles pour ce qui s'enfonce dans le son, le festival Agora articule l'écoute, la vision et le surgissement de la voix en icône sonore.

S'ouvrant sur L'Icône paradoxale de Gérard Grisey qui « scrute » littéralement la Madonna del Parto de Piero della Francesca, Agora 2008 réunit en deux semaines les avancées les plus puissantes de l'Ircam touchant l'expressivité de la musique et de la parole. 4-20 juin

Festival Agora 2007

Agora 2007, 10e édition. Utopia-Exotica. L'année des trente ans du Centre Pompidou, au cœur d'un espace sensible élargi, l'Ircam inscrit la prospective musicale sous le signe de l'utopie mêlée d'exotisme. Edgard Varèse coupant les ponts avec l'Europe pour vivre la modernité aux États-Unis, Karlheinz Stockhausen rencontrant l'Orient, Jonathan Harvey inventant aujourd'hui la scène lyrique où se croisent le Bouddha et Richard Wagner... ces aventures singulières se sont toutes envolées hors des terres natales. L'ailleurs fonde le "sans lieu" de l'utopie, le déplacement révoque l'embarras des héritages et des origines assignées. 6-24 juin

Festival Agora / Résonances 2006

Rassemblant toutes les équipes de l'Ircam, Agora et Résonances pour la première fois réunis, affirment la nouvelle politique de l'institut : la convergence de la création et de la recherche.

Soutenu par de nouveaux partenaires comme l'Opéra national de Paris et Radio France, élargi jusqu'aux dimensions de l'orchestre, le festival met en perspective la création vécue et la réflexion théorique, le domaine instrumental et la technologie, l'une se reflétant dans l'autre.  1-17 juin

Festival Agora 2005

Agora 2005, tourné vers l'avant, annonce une nouvelle saison contemporaine et les horizons futurs de l'Ircam. L'Avis de tempête que lance Georges Aperghis s'inscrit judicieusement au fronton d'un festival dense et resserré. Avis d'un souffle frais par la présence de nouvelles personnalités, turbulences d'un Helikopter Streichquartett de Stockhausen dansé, réveil de Paris et horloges diaboliques dans le film de René Clair dont se sont emparés Yan Maresz et Olga Neuwirth : Agora "sort" des studios au propre et au figuré pour exposer au grand jour la puissance de la création.  2-11 juin

Festival Agora 2004

Cette septième édition a préfiguré des axes qui s’inscriront de façon prioritaire dans les prochaines années. Le concert monographique, qui prend le temps d’aborder la singularité du langage d’un compositeur, le portrait d’un interprète qui donne à entendre les états d’un instrument et de son évolution, la place offerte aux jeunes interprètes et compositeurs, ou bien encore la programmation au coeur du quartier du Marais et de l’ïle Saint-Louis, sont les nouveaux partis pris de ce programme. 2-16 juin

Festival Agora 2003

Agora 2003 : de l'Espace de projection de l'Ircam au Jardin des Tuileries, ce fut un même désir de partager l'aventure artistique de ce siècle naissant, au-delà des étiquettes et des genres, dans un dialogue entre recherche et création, entre innovation et tradition. Y participer, c'était se mettre à l'écoute ("tendre l'oreille", "faire résonner son corps", comme l'a dit le philosophe Jean-Luc Nancy dans la lecture qui ouvrait le festival) de ce qui aujourd'hui est au coeur des sensibilités artistiques. 10-24 juin

L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             
Mois précédentJour précédentJour suivantMois suivant

Portail de la musique contemporainePortail de la musique contemporainefermer

Veuillez installer Flash pour afficher ce lecteur.