L'UMR STMS se présente, en cohérence avec les missions de l'Ircam dans le cadre de sa tutelle du ministère de la Culture et de la Communication, comme pôle interdisciplinaire autour des sciences et technologies du son et de la musique. Le laboratoire est rattaché à titre principal au CNRS à l'Institut des sciences de l'information et de leurs interactions (INS2I) et à titre secondaire à l'Institut des sciences de l'ingénierie et des systèmes (INSIS), à l'Institut des sciences humaines et sociales (INSHS) et à l'Institut des sciences biologiques (INSB). À l'UPMC, l'UMR est rattachée à la Faculté d'Ingénierie (UFR919) dans le cadre du pôle Modélisation et Ingénierie.

Cette interdisciplinarité, constitutive de la singularité d'une institution comme l'Ircam au niveau international, se manifeste désormais selon plusieurs aspects :

I. l'interdisciplinarité au sens scientifique, comme articulation de disciplines fournissant différents points de vue complémentaires sur un même objet : la création musicale, et, plus globalement, l'étude des phénomènes sonores et musicaux et les technologies de traitement des informations correspondantes. Cette interdisciplinarité se manifeste dans la coordination par l'Ircam du parcours de Master Atiam (acoustique, traitement du signal et informatique appliqués à la musique) en collaboration avec différents établissements universitaires et laboratoires (rattachement : Université Paris 6). Cette activité se décline en particulier à l'Ircam selon les approches suivantes :

  • l'étude des phénomènes physiques de production et de propagation du son (acoustique), et leur application à la simulation (synthèse sonore par modélisation physique, spatialisation et acoustique virtuelle et augmentée),
  • l'étude de procédés d'analyse, de synthèse et de traitement des signaux sonores ;
  • la formalisation informatique des structures musicales et leur manipulation, sous la forme d'environnements et langages informatiques spécialisés pour le traitement des informations musicales ;
  • l'étude des problématiques d'interaction homme-machine pour la manipulation des artefacts sonores dans différents contextes dont les arts du spectacle (musique, danse, théâtre, etc.), la réalité virtuelle, etc. ;
  • la perception (psychoacoustique) et la cognition humaine dans le contexte de la perception et de la manipulation de processus musicaux, sonores ou multimodaux et leur application au design sonore ;
  • l'étude des œuvres, et plus largement, du fait musical : musicologie, anthropologie cognitive et sociologie de la musique.

La coordination entre les différents champs disciplinaires concernés s'effectue au sein du laboratoire dans le cadre de thématiques transversales, qui fédèrent les activités des différentes équipes autour de problématiques communes. Pour la période 2011-2013, l'ensemble des recherches relèvent d'une ou plusieurs des quatre thématiques transversales suivantes :

  1. Analyse, traitement et synthèse sonores : analyse et traitement du signal audio, traitement de la voix, indexation musicale, acoustique musicale et synthèse par modélisation physique, techniques de spatialisation ;
  2. Représentations et langages : représentations et traitements symboliques, contrôle de la synthèse et de la spatialisation, langages, modèles et paradigmes de programmation ;
  3. Interaction musicale, sonore et multimodale : geste-modélisation, analyse, interaction gestuelle et techniques de synchronisation, interaction à partir de traitements symboliques ;
  4. Fondements cognitifs, théoriques et musicologiques : cognition-psychologie cognitive de l'audition ; études expérimentales sur l'interaction sonore et l'interaction multimodale ; cognition située des pratiques musicales ; théories sous-jacentes - musique & mathématiques notamment ; musicologie, applications au design sonore et à la documentation des œuvres.

II. l'interdisciplinarité, conformément à la mission originaire de l'Ircam, comme lieu d'échange et de collaboration entre scientifiques et musiciens dans un objectif d'enrichissement mutuel : d'une part les avancées technologiques et scientifiques sont envisagées dans leur contribution possible au renouvellement de l'expression et de la diffusion artistiques ; d'autre part ce couplage recherche/création donne lieu à la mise en œuvre d'une dynamique de recherche originale, s'attachant à traiter les questions scientifiques spécifiquement posées par les problématiques de la création et de la pratique musicales. Cette articulation entre recherche et création s'effectue en particulier dans le cadre du développement de logiciels pour la création musicale, sur la base des modèles issus des travaux de recherche de l'UMR. De plus, les nombreuses collaborations industrielles et programmes nationaux et européens effectués par l'Ircam illustrent les différents domaines d'applications concernés par l'expertise ainsi développée, qui dépassent largement le cadre de la création musicale : production et diffusion de contenus musicaux, sonores et audiovisuels, éducation, automobile et transports, télécommunications, jeu, etc.

III. l'interdisciplinarité au sens artistique, visant à promouvoir l'adaptation de technologies conçues pour la musique à des productions associant d'autres arts du spectacle : danse, opéra, théâtre, cinéma.

Au sein du CNRS, et, plus largement, dans le paysage national, européen et international de la recherche, ce laboratoire se positionne donc selon les éléments de spécificité suivants :

  • un pôle d'interdisciplinarité très large, qui fédère plusieurs communautés autour d'un objet commun ;
  • une expertise de pointe sur les technologies du son et de la musique ;
  • l'inscription d'une activité de recherche au sein d'une institution à vocation culturelle, qui confère à l'Ircam une situation privilégiée pour aborder les mutations en cours de la production et de la diffusion de la musique et du son en rapport avec la généralisation des technologies numériques ;
  • l'application systématique des recherches effectuées dans le cadre de l'UMR dans une activité de développement logiciel, visant la réalisation d'environnements informatiques pour la création artistique et la production sonore ;
  • une forte activité de valorisation des travaux dans le cadre de projets collaboratifs de recherche et développement aux niveaux régional, national et européen, et de collaborations industrielles et cessions de licences.
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      
             
Mois précédentJour précédentJour suivantMois suivant

Portail de la musique contemporainePortail de la musique contemporainefermer

Veuillez installer Flash pour afficher ce lecteur.